Alfonso Caycedo

Le Professeur Alfonso Caycedo est né le 19 Novembre 1932 à Bogota en Colombie au sein d’une famille Espagnole d’origine Basque. Il fit ses études secondaires en Colombie et ses études universitaires à la faculté de médecine de Madrid ou il obtint le titre de Docteur en médecine et en chirurgie. Il choisit les spécialités de neurologie et de psychiatrie. Au mois d’octobre 1960, il crée le terme de Sophrologie et fonde le premier département de Sophrologie Clinique à Madrid, à l’hôpital Santa Isabel, aujourd’hui devenu musée d’art moderne, dans le service de neuropsychiatrie du Pr. Lopez Ibor.

En 1964, le professeur Caycedo fut admis comme médecin neuropsychiatre stagiaire au sanatorium Bellevue de Kreuzlingen, propriété de Ludwig Binswanger dont il sera le dernier élève. « Mon premier Maître en psychiatrie fut le Pr. Lopez Ibor et mon second Maitre en Psychiatrie phénoménologique fut le Pr. Ludwig Binswanger ». (Caycedo).

Entre 1965 et 1968, le Pr Caycedo voyage en Orient, visite l’Inde, le Tibet et le japon afin d’y étudier les phénomènes de la conscience de grands mystiques de l’Orient. Il s’initie au yoga Indien, au Boudhisme Tibétain et au Zen Japonais. Il en tirera les trois premiers degrés de la Relaxation Dynamique de Caycédo.

A son retour d’Orient en septembre 1968, le professeur Caycédo constate que la sophrologie est répandue dans la monde et, lors du deuxième congrès de la Sophrologie Française, il déclare la fin de la période de fondation de la Sophrologie.

Entre 1968 et 1982, le Pr Caycedo s’installera à Barcelone : il sera nommé Professeur à l’école de psychiatrie de la faculté de médecine de Barcelone. Pendant douze ans, il réalise un important travail de recherche et de diffusion des méthodes de la sophrologie. A la faculté de Médecine de Barcelone où il a été nommé Professeur Agrégé de la Chaire de Psychiatrie, il crée les techniques les plus importantes du cycle « réductif » de sa méthode.

1982-1988 : En Colombie, le professeur Caycedo crée la Sophrologie Sociale, au service des pays du tiers monde. C’est dans la difficile réalité sociale de la Colombie qu’est expérimenté un Sophrologie de masse, il s’agit maintenant d’aider les êtres à survivre pour exister. Ainsi naîtra le Quatrième degré de la relaxation dynamique de Caycedo.

En 1988, le Professeur Caycédo s’installera en Andorre, et c’est en 1989 qu’il observera que la sophrologie en Europe est déviée de son essence pure. En effet, il n’existe plus une Sophrologie, mais de multiples courants orchestrés par des sophrologues qui ont rajoutés un peu de leur sauce, comme si elle ne se suffisait pas à elle-même. Alors on trouvait de l’Hypno-Sophrologie, des astro-Sophrologues, même des tarot-Sophrologues. C’est alors que le Pr. Caycedo prévoit de redonner à la Sophrologie toute son unité et sa crédibilité en l’organisant : Des directeurs d’écoles sont nommés, assurent la formation de base tandis que le cycle Master s’effectue en Andorre. Le nom de Sophrologie Caycédienne est posé : ce sera celle de son fondateur.

1992 : lors du VI congrès Européen de Psychiatrie à Barcelone, la Sophrologie Caycédienne est officiellement présentée comme nouvelle « professionnalité ».

Depuis 1993, le Pr. Caycedo renforce ses structures et c’est en 2001 qu’il termine la structuration définitive de la Méthode Alfonso Caycedo comme base fondamentale de la Sophrologie composée des 12 degrés de la Relaxation Dynamique de Caycedo et ses techniques spécifiques.

Le Professeur Caycedo continue aujourd’hui sont travail et c’est en compagnie de sa fille Natalia que l’on achève le troisième cycle d’apprentissage de la Sophrologie Caycédienne, en obtenant le diplôme de Master Spécialiste.